L’approche méthodologique de cette étude qui porte sur les pratiques culturelles chez les marocains repose sur deux éléments essentiels :

 

  • Le partenariat avec les associations locales dans toutes les régions du Maroc (12 régions) dans le but de mener la recherche de terrain.

D’autre part, les données ont été réunies au moyen d’un questionnaire papier et d’entretiens avec les personnes interrogées, la durée de chaque entretien  varie entre  45 minutes à une heure. Une centaine de questionnaires a été renseignée dans chacune des 12 Régions. Nous avons donc récolté au total 1237 questionnaires. 

  • Les questionnaires ont été renseignés par 23 chercheurs de terrain. Ces derniers ont été spécialement formés à cette fin, à Casablanca, le 15 et 16 décembre 2016.

En outre, le questionnaire a été publié en arabe et en français sur le site de l’Association Racines, et sur les réseaux sociaux, pour qu’il soit directement renseigné ; ce qui a permis de réunir 157 questionnaires. Nous proposerons les résultats de ces derniers questionnaires à titre comparatif entre les orientations et les différences des pratiques culturelles entre un échantillon choisi selon des critères démographiques et un échantillon volontaire. 

Echantillon interrogé

Nous avons veillé à respecter la représentativité des variables de l’origine, du sexe, du milieu de résidence, de l’âge, du niveau scolaire et du revenu mensuel.

Pour la variable sexe, le questionnaire a été renseigné par 52.1% de personnes de sexe masculin et 47.9% de sexe féminin. Quant au milieu de résidence, 53.6 % résident dans le milieu urbain, et 46.4 dans le milieu rural.

S’agissant de l’âge, 13 % de notre échantillon ont un âge qui varie entre 15 et 18 ans, 22.1 % entre 19 et 25 ans,  25.4 % entre 26 et 35 %, 16.7 entre 36 et 45 ans, 10 % entre 46 et 55 ans, 7.1 % entre 56 et 65 ans, et 5.7 % ont plus de 65 ans.

Quant au niveau d’étude, 14.6 % des personnes interrogées n’ont pas de niveau scolaire. 3.6 % ont un niveau supérieur à l’école coranique, 7.2 % un niveau primaire, 11.7 % un niveau de collège, et 13.3 % un niveau secondaire. 20.2 %  sont des bacheliers. 20.2 % également ont un niveau de licence ou équivalent et 5.5 % un niveau de master ou équivalent. 0.7 % seulement des personnes interrogées ont un doctorat ou équivalent  et 3.4 % ont déclaré avoir un autre niveau d’enseignement.

Quant à la répartition de l’échantillon selon la variable Revenu mensuel, 68.5 % ont un revenu mensuel qui varie entre 0 et 2500 dhs, 20.5 % entre 2501 et 500 dhs, 7.4 % entre 5001 et 9000 dhs, 3.3 seulement entre 9001 et 15000 dhs  et 0.3 % supérieur à 15000 dhs.